GRAND-MERE

  

Grand-mère venait s’asseoir,
Lorsqu'arrivait le soir,
Sur un vieux banc de pierre,
Emmitouflé par le lierre.

Et là, dans son jardin,
Au pied du grand sapin,
Grand-maman romantique,
Ecoutait les grillons jouer sa musique.
 
Elle chantait au temps,
Où elle avait 20 ans,
Alors toujours coquette,
Et plus rose que toutes les roses,
Grand-mère hochait la tête,
Fredonnant quelque chose,
Un vieil air d’autrefois,
Une valse parfois.
 
Et tandis qu’elle rêvait,
Emportée par la valse,
Et tandis qu’elle dansait,
Chantant à voix basse,
Grand-maman sur son banc,
Retrouvait ses 20 ans !!

Claude le 25 08 1988

DEMANDE DE POEME GRATUIT




 
Créer un site Créer un site ou une boutique en ligne gratuitement avec Wifeo